BG-vue campagne.JPG
BG-zone art.JPG

Bourg-de-Thizy s'étend sur 1 460 hectares, ses habitants se nomment les "beurris" et "beurries", d'altitude peu élevée (370 à 470m), le village domine la vllée de la trambouze. Ceci explique certainement l'implantation de population dès le Néolithique (5 000 à 4 000m avant J.C). Le replat a ensuite abrité un village gallo-romain, village étape, à une journée de l'antique Roanne, sur les voies de la Loire à la Saône.
Par la suite, des moines bénédictins dépendants de l'abbaye de Cluny édifièrent le prieuré Saint-Pierre. Il est certain que ce prieuré du Bourg a tenu une importante place dans les environs. Les prieurs restèrent seigneurs du Bourg jusqu'à la révolution. Cette église de style romane était située à l'emplacement du parking actuel de l'église Saint-Pierre de Bourg de Thizy. Le prieuré fut détruit puis reconstruit lors des guerres de religion au XVI siècle.
Le Bourg de Thizy autour de cette église est d'abord simplement distinct du château de Thizy, puis à la révolution on distingue clairement Bourg-de-Thizy (paroisse de Saint-Pierre-du-Bourg) et Thizy (paroisse de Saint-Georges-du-Château). Peu à peu, une sociologie différente apparait, une grande paroisse agricole d'artisans habitant Bourg de Thizy, travaillant pour les marchands-bourgeois privilégiés, bénéficiant de franchise, autour du château de Thizy.
Avec l'avènement de l'industrie textile, d'immenses ateliers mais aussi de petites manufactures familiales voient le jour. Après une croissance au XIX siècle, grâce à la mécanisation (métiers jacquard, machine à vapeur...), la crise textile de 1930 et 1965 aura raison petit à petit de cette économie. Cette industrie peu à peu fut remplacée par des activités de négoce, commerce et service.
La ZAC "des Granges", avec une pépinière d'entreprise "PEPITA", de nouvelles entreprises, en pleine extension, représente l'avenir économique